Zofia

Belge d’origine polonaise, elle a fait ses études de musique au Conservatoire de Musique à Varsovie où elle a obtenu son premier prix dans la classe du piano, violon, harmonie ainsi que dans la musique de chambre
et orchestrale; et tout ceci avant son arrivée à Bruxelles ou elle devait perfectionner son atelier sous l’œil de Julien GHYOROS et René Defossez.

Très vite, on a reconnu son talent à l’étranger, dont la conséquence a été le prix pour les chefs d’orchestre.

De plus en plus souvent, on l’invitait à participer avec l’Orchestre National en Belgique. Zofia Wislocka a vite fait une carrière internationale. Elle présentait de nombreux concerts symphoniques en Pologne, Hongrie, France, Belgique, Allemagne, Espagne, Turquie, Canada. Avec ce dernier pays, elle était particulièrement liée. En 1989 elle a été choisie membre du Concours de musique et en 1998, elle est revenue au Québec ou elle dirigeait avec un énorme succès l’Orchestre Symphonique et la Chorale Three Rivers pendant le Festival de Mozart.

En avril 2006, elle a de nouveau été membre du jury du Concours de Musique et dirigeait à Montréal Requiem de Brahm’s. Elle n’arrêtait pas, malgré tout, de rêver d’un orchestre à voix exceptionnelle.

Son rêve s’est réalisé en 1991 en créant un orchestre d’archet I Musici BRUCELLENSIS dont elle est aussi chef d’orchestre permanent et directeur musical. Le répertoire de cet orchestre d’archet est éclectique résultant de l’amour pour la musique romantique mais aussi de l’intérêt pour les œuvres belges.

En mars 2000 a eu lieu pour la première fois la rencontre des chefs d’orchestre initiée par Zofia Wislocka qui essaie de confronter ses expériences professionnelles avec d’autres participants de la table ronde « Femmes Maestros ». Zofia Wislocka a été choisie présidente du Comité International créé vers la fin de cette conférence. Le but de ce comité est de soutenir l’accessibilité des femmes dans le métier de dirigeant d’orchestre en leur créant la possibilité de participer dans les évènements de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *